Expositions FavoriteLoadingajouter à vos favoris Partager

«Tra­ver­sée des miroirs» – pho­to­gra­phies d’Alain Fleischer

Alain Fleischer_autoportrait © A. FleischerEcri­vain, cinéaste, plas­ti­cien et pho­to­graphe, Alain Flei­scher vit entre Paris, Rome et Tour­coing, où il dirige le Fres­noy, Stu­dio natio­nal des arts contemporains.

Véri­tables com­po­si­tions pho­to­gra­phiques, mises en séquence et en récit, ses pho­to­gra­phies com­binent dif­fé­rentes approches, tech­niques et expé­ri­men­ta­tions, où inter­viennent des dis­po­si­tifs com­plexes de jeux de miroirs et images projetées.

L’exposition ras­semble une ving­taine de pho­to­gra­phies issues des séries réa­li­sées dans les années 1980 et 1990 : Happy Days (1986–88), Jouets trac­teurs (1986–1987), Argen­te­rie et autres reflets (1982), Les Etres de verre (1992), Fenêtres sur cour (1990), Nuit des visages (1995–98), Exhi­bi­tion (1993), Objets miroirs (1985–87). Si le nu fémi­nin lui per­met sou­vent d’interroger les limites de l’image, le tra­vail d’Alain Flei­scher ques­tionne aussi l’enfance, l’histoire de l’art et la mémoire col­lec­tive, opé­rant une «des­cente au fond des images, de couche en couche (…) vers le monde qu’elles éclairent»

En par­te­na­riat avec la Gale­rie Le Réver­bère et l’artothèque de Grenoble.

16 mars-7 mai — Biblio­thèque Centre ville

Visite gui­dée par Alain Flei­scher — ven­dredi 15 avril à 12h30


«Retour à Ellis Island» - «24, rue Vilin»pho­to­gra­phies et docu­ments d’archive

Retour à Ellis Island_Robert BoberDans l’œuvre ciné­ma­to­gra­phique de Robert Bober, deux films portent témoi­gnage de son long com­pa­gnon­nage avec l’écrivain Georges Perec : Récits d’Ellis Island, co-réalisé avec Georges Perec et En remon­tant la rue Vilin, dans lequel le cinéaste arpente, sur les pas de son ami, la rue de ses pre­mières années.
L’un ras­semble dans ce qui reste d’un lieu mythique - Ellis Island - les frag­ments d’une mémoire col­lec­tive. L’autre quête les traces d’un espace intime - la rue de l’enfance - mar­qué par l’oubli et la dis­pa­ri­tion. Mais c’est tou­jours de mémoire et d’imaginaire, d’inventaire et de recréa­tion qu’il s’agit - lutte patiente et obs­ti­née face au tra­vail des­truc­teur du temps.
L’exposition, créée pour le Prin­temps du livre, met en regard les témoi­gnages d’un passé révolu (pho­tos des immi­grants à Ellis Island prises par Lewis Hine au début du XXe siècle, pho­tos de la rue Vilin dans les années 50) et ceux du tra­vail d’enquête de Georges Perec et Robert Bober au début des années 80.

5 avril-29 avril — Mai­son de l’International

Visite com­men­tée de Robert Bober – Dimanche 17 avril – 10h


«Un dia per­feito» – pho­to­gra­phies d’Aurore de Sousa

Un dia perfeito_Aurore de SousaNée au Por­tu­gal, Aurore de Sousa vit et tra­vaille à Gre­noble. Le por­trait et le corps fémi­nin sont des constantes de sa recherche pho­to­gra­phique, croi­sant une approche poé­tique des espaces — de la ville notam­ment — et du rap­port iden­ti­taire aux lieux.

L’exposition pro­pose plu­sieurs séries — mêlant le noir et blanc et la cou­leur -, où se font écho les pay­sages de Lis­bonne et des images nées de son lien pro­fond à cette ville, à son his­toire fami­liale. L’artiste trace un che­mi­ne­ment sen­sible entre des mémoires intimes et collectives.

22 mars-30 avril – Arto­thèque muni­ci­pale de Grenoble

Biblio­thèque Kateb Yacine — Centre com­mer­cial Grand’Place — 04 38 12 46 20

Ver­nis­sage, ven­dredi 25 mars à 18h30


JEUNESSE

Où en sommes-nous de nos ori­gines ?

A l’initiative du Muséum de Grenoble :

Par­cours paléon­to­lo­gique

Pour échan­ger sur les ori­gines de la vie, la géo­logue Clau­dine Mala­cour pré­sente divers spé­ci­mens illus­trant cette ques­tion au cœur de l’actualité scien­ti­fique. Un par­cours qui mène des stro­ma­to­lithes (2,7 mil­liards d’années) à Tou­maï (décou­vert au Tchad en 2001) et à l’Homo flo­re­sien­sis (décou­vert en 2003 à Flores en Indo­né­sie), jusqu’à de récentes (et pro­blé­ma­tiques) décou­vertes faites au Gabon.

Mer­cre­dis 13 et 20 avril, 14h30 – Muséum de Gre­noble,  Salle Paroles de Terre

Adultes et enfants à par­tir de 8 ans


Les Ori­gines du lan­gage

De B. Favre, (2008, 52mn)

Pour les pas­sion­nés de pré­his­toire, une enquête scien­ti­fique claire et rigou­reuse
sur l’apparition du lan­gage et l’évolution de l’homme.

Mer­cre­dis 13 et 20 avril à 16h30, Muséum de Gre­noble, Salle de conférence

Adultes et enfants à par­tir de 10 ans, gratuit.


Les illus­tra­teurs s’exposent

A par­tir du ven­dredi 1er avril

May Angeli

Planches ori­gi­nales de Com­ment le rhi­no­cé­ros se fit la peau, Le Sorbier

Biblio­thèque Arlequin

Rémi Cour­geon

Dans sa tête_Rémi COURGEONDes repro­duc­tions de diverses planches réunies sous le titre «L’Enfance est mon pays d’origine et j’y reviens le plus sou­vent possible»

Biblio­thèque Hauquelin

Biblio­thèque Saint-Bruno

Ghis­laine Herbera

Des images de Mon­sieur cent têtes, MeMo, et ses masques du monde entier.

Biblio­thèque Prémol

Damien Laver­dunt et Hélène Rajcak

Planches ori­gi­nales de Petites et grandes his­toires des ani­maux dis­pa­rus, Actes Sud junior.

Biblio­thèque Alliance

Biblio­thèque Jar­din de ville

Lio­nel Le Néouanic

L'Homme sans tête_Lionel LE NEOUANIC


Repro­duc­tions de planches de L’Homme sans tête, Seuil Jeunesse.

22 mars-30 avril — Biblio­thèque Eaux-Claires


■ Mam’zelle Rouge

Planches ori­gi­nales, en noir et blanc et en cou­leurs, de la bande-dessinée Du vent dans mes mol­lets, texte Raphaële Mous­sa­fir (Intervista).

22 mars-16 avril – Biblio­thèque Teisseire

Imprimer cette page Imprimer cette page